Friday, 2 December 2016

Ce qui disent mes collègues du campus universitaire

Pleins d'imagination, et débordants de la pensée profonde, mes collègues du cours sur la planification du curriculum partageaient leurs perspectives.  


Quant à la documentation pédagogique, on est d’accord sur la position qu’elle doit s’agir d’un processus continuel, pour honorer et célébrer la croissance d’apprentissage, mais aussi le développement d’un élève en tant que personne complet.

Thursday, 29 September 2016

Les images : une clé pour l’apprentissage à une langue seconde

Depuis le début de mes études sur l’enseignement, quelques principes se clarifient. D’abord, l’instruction doit être flexible, et il faut que les enseignants soient adaptable aux besoins des apprenants et de leurs divers styles d’apprentissage.

 Il faut aussi souligner la vision de Popper, qui mettait l’accent sur la valeur des erreurs aux processus de la construction de la compréhension, dont la clé est l’illumination et l’élimination des erreurs comme chemin de progrès.  

Sur un plan moins abstrait et plus matériel, j’ai bâti une appréciation aux visuels et aux actions dans l’enseignement, par lesquels des apprenants deviennent plus capable d’analyser ce qu’il faut.

Par exemples, on pourra fournir aux élèves des livres d’images. La présence d’images, d’abord, résonnera avec les apprenants visuels. Cela anime (hahaha), en outre, le développement des bases fondamentaux à l’alphabétisme.

Alors, pourquoi pas les bandes-dessinées et les romans graphiques ? Et, avec les séries comme Astérix le Gaulois, il existe des opportunités pour trans-curriculaire (avec les sujets comme les études sociaux).


Quant à l’instruction des langues secondes, les images et les dialogues aident les anglophones à identifier des mots et pogner le parler vernaculaire. Apres tout, les yeux possedent pas leur propre langues. Elles voient une marmite, et en anglais c’est un « pot », mais les yeux voient le même objet !

Wednesday, 7 September 2016

Tabula rasa

Je me trouve naviguant le blogspot ce soir.

C'est le 7 Septembre, 2016. Je ne lance qu'il y a quelques jours ma formation professionelle à l'enseignement. Je me trouve face aux quelques défis et aux plusieurs espoirs qui se mêlent sans harmonie mais néanmoins bienvenues à cause des opportunités qui se présentent.

Tout d'abord, c'est sans une aise naturel que j'ai établi mon blog. Mais, voila, c'est un expérience essentielle à mon développement.

Essentielle, sans doute, car ce blog constitute également une partie intrinsèque au cours PED 3141 D à l'Université d'Ottawa. C'est-à-dire, je vise à faire transformer ce blog en espace en-ligne pour partager et documenter mon développement au sein de mon programme de formation et de développement. Afin de poursuivre les buts du cours, ce blog mettra l'emphase sur les stratégies de la planification des unités et de l'évaluation des élèves.

Il faut, à ce moment, exprimer mes remerciements aux opportunités et aux resources offertes par tous les individus et les institutions qui font possibles les plusieurs courants de formation à la Faculté d'éducation à l'Université. Il faut exprimer aussi que je suis prêt pour apprendre, pour reconnaître mes forces et mes faiblesses et pour découvrir côté-à-côte avec mes collègues et mes communautés. Bref, de reconnaître et d'accueillir un état de tabula rasa, afin d'ouvrir mon esprit au maximum.

Je viserai vers le mieux parce que nos communautés et nos jeunesses, dont nous espérons à forger un avenir juste, méritent le mieux du mieux.

Pour conclure, je vous rappelle de mon tabula rasa, et je vous invite à partager des conseils et des expériences. Je n'ai aucune envie, cependant, de gaspiller d'espace ni de divaguer sans savoir faire. Mais, face à l'horizon, j'attends les vents qui aideront la navigation de mon voyage.